mardi 29 septembre 2020, 16:25
Site: eCursus
Cours: DESMG MED - Médecine Générale (DESMG MED - Médecine Générale)
Glossaire: Formation médicale continue
C

Certificat médical afin d'acquérir une arme à feu

(source : CSMF Actu Droit du 19 juin 2012)

Même si la situation n'est peut être pas fréquente, vous vous êtes sans doute déjà retrouvé dans la situation où un patient vous sollicite pour obtenir un certificat médical afin d'acquérir une arme à feu, dans la grande majorité des cas, pour la pratique d'un sport de tir.

Ce que disent la loi et le Décret -

L'article L.2336-3 du Code de la défense dispose que toute personne physique qui sollicite la délivrance ou le renouvellement d'une autorisation d'acquisition ou de détention de matériels, d'armes ou de munitions des 1re et 4e catégories (ou faisant une déclaration de détention d'armes ) doit produire un certificat médical attestant que son état de santé physique et psychique n'est pas incompatible avec la détention de ces matériels, armes ou munitions. Ceci ne concerne pas les personnes qui ont une licence d'une fédération sportive ayant reçu délégation du ministre chargé des sports pour la pratique du tir.

Le décret n° 2005-1463du 23 novembre 2005 complète cette disposition et précise que le certificat médical doit dater de moins de quinze jours et attester que l'état de santé physique et psychique du demandeur n'est pas incompatible avec la détention d'une arme.

En outre l'article 47 du même décret précise que toute personne physique en possession d'une arme ou d'un élément d'arme du II de la 5e catégorie ou du I de la 7e catégorie, trouvé par elle ou qui lui est dévolu par succession, ou qui l'acquiert à l'étranger, fait sans délai une déclaration sur un imprimé CERFA, au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie du lieu de domicile. Cette déclaration doit être accompagnée d'une copie d'un permis de chasser délivré en France ou à l'étranger, ou d'une licence d'une fédération sportive ayant reçu délégation du ministre chargé des sports pour la pratique du tir.
A défaut de l'un de ces titres, elle est accompagnée d'un certificat médical datant de moins de quinze jours et attestant que l'état de santé physique et psychique du déclarant n'est pas incompatible avec la détention de ces armes et éléments d'arme. La déclaration accompagnée de l'un de ces titres ou du certificat médical placé sous pli fermé est transmise par le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie au préfet du département du domicile du déclarant.

Le contenu du certificat médical -

L'objet du certificat produit par le médecin va être d'attester que l'état clinique et psychique de la personne n'est pas incompatible avec l'acquisition ou la détention d'une arme. Cela n'est pas un acte anodin pour le médecin qui serait susceptible d'engager sa responsabilité dans l'éventualité ou un accident se produisait.
Ainsi, le Conseil National de l'Ordre des Médecins (CNOM) a fait observer que « le dépistage des troubles du comportement, transitoires et pourtant graves, est difficile et que le constat du médecin ne pouvait être que ponctuel. Le rôle du médecin est de garantir à l'administration, à la date de délivrance du certificat, que les antécédents médicaux et psychologiques de la personne concernée, pour autant qu'il en a eu connaissance, ne constituent pas une contre-indication à l'acquisition ou à la détention d'armes. »

Pour ce type de certificat, il est conseillé d'utiliser la mention suivante validée par le CNOM :
« Au terme de l'examen clinique de ce jour, M......ne parait pas présenter de contre-indications à la détention d'une arme ».

Particularités pour les personnes déjà soignées en psychiatrie dans un établissement-

Dans le cas où la personne qui sollicite la délivrance ou le renouvellement d'une autorisation d'acquisition d'une arme suit ou a suivi un traitement dans un service ou un secteur de psychiatrie d'un établissement de santé, l'autorité administrative lui demande de produire également un certificat médical délivré exclusivement par :
a) Les professeurs d'université - praticiens hospitaliers et les praticiens hospitaliers chargés des fonctions de chef de service exerçant ou ayant exercé dans un établissement de santé public ou privé accueillant des malades atteints de troubles mentaux et les médecins psychiatres exerçant dans les centres médico-psychologiques.
b) Les enseignants de psychiatrie des unités de formation et de recherche médicales.
c) Les médecins de l'infirmerie spéciale de la préfecture de police.
d) Les experts agréés par les tribunaux en matière psychiatrique.
e) Les médecins spécialisés titulaires du certificat d'études spéciales ou du diplôme d'études spécialisées en psychiatrie assermentés.

La durée de validité du certificat est limitée à quinze jours à partir de la date de son établissement.

Bon à savoir : L'article 226-14 du Code Pénal précise que le secret médical n'est pas applicable aux professionnels de la santé ou de l'action sociale qui informent le préfet et, à Paris, le préfet de police du caractère dangereux pour elles-mêmes ou pour autrui des personnes qui les consultent et dont ils savent qu'elles détiennent une arme ou qu'elles ont manifesté leur intention d'en acquérir une. Le signalement aux autorités compétentes effectué dans les conditions prévues au présent article ne peut faire l'objet d'aucune sanction disciplinaire

Ciguatéra

(source : Bulletin d’Alerte et de Surveillance Antilles Guyane n°8, Aout 2008)

Une intoxication alimentaire à connaitre aux Antilles

télécharger le fichier pdf

Cosmétiques éclaircissants

(source : Pr. Hélène-Pelage, d'après Prescrire n°331, mai 2011)

Les cosmétiques éclaircissants sont utilisés dans le monde entier. De composition souvent inconnue des utilisateurs, ils peuvent entrainer des effets secondaires graves. Leur utilisation doit être reconnue par les praticiens et proscrite.

ouvrir l'animation flash
télécharger le pdf

H

Hypertrophie gingivale

(source : Pr. Hélène-Pelage, d'après Prescrire n°332, juin 2011)

Les hypertrophies gingivales affectent 5% de la population. Elle peuvent relever de la grossesse ou de pathologies rares. Elles sont aussi volontiers iatrogènes.

voir l'animation flash
télécharger le fichier pdf

L

La gâle, ne pas l'oublier

Plusieurs épidémies de gâle récentes nous rappellent que cette pathologie n'est pas rare et qu'il faut bien savoir la traiter. Voici deux référentiels pour nous y aider :

- le guide de l'INVS traitant de la gâle communautaire,

- et une courte synthèse produite par l'ARS Alsace.

 

Les articles médico-juridiques les plus appréciés sur univadis.fr

Le Best of des "Mots de trop"

Nous avons choisi pour vous les articles "Les mots de trop" tirés de cas de jurisprudence les plus appréciés de 2012. Retrouvez-les sur Univadis (nécessite inscription gratuite).

all_blue_box_border_top_left.gifall_spacer.gifall_blue_box_border_top_right.gif
Articles médico-juridiques :

Je vais vous passer le Docteur, mais vos examens ne sont pas bons.

Dans la salle d'attente de son médecin traitant, une patiente attend sa consultation. Il n'y a pas de porte entre le hall d'accueil où est situé le bureau de la secrétaire et cette salle d'attente...

Lire l'article

De toute façon, vous ne pouvez pas comprendre

Une infirmière s'occupe beaucoup de son père, veuf de 80 ans, atteint d'un cancer digestif. Elle l'accompagne...

Lire l'article

On a fait ce qu'il fallait faire, c'est la bonne pratique dans ces cas-là

Cet homme de 55 ans, cadre supérieur, dont l'épouse ne travaille pas, et père de huit enfants, est en très bonne santé. Il se fait opérer pour une prostatectomie radicale par cœliochirurgie...

Lire l'article

Faites-nous confiance, on sait ce que l'on fait

Deux adolescents de 15 ans, circulant sur un scooter, ne s'arrêtent pas à un feu rouge et percutent violemment un...

Lire l'article

Je ne comprends pas que mon confrère n'ait pas demandé cet examen.

Sur l'insistance de son épouse, un patient informaticien de 55 ans n'ayant pas de médecin traitant, consulte un médecin généraliste pour un...

Lire l'article

univadis.fr
univadis® est une marque déposée de Merck Sharp & Dohme Corp. Filiale de Merck&co., Inc., Whitehouse Station, New Jersey, USA.
Copyright © 1999-2012 Merck & Co.,Inc. Tous droits réservés.

Les cas cliniques les plus consultés sur univadis.fr

Le Best of des Cas cliniques

Nous avons rassemblé les cas cliniques les plus appréciés et consultés par la communauté médicale durant ces derniers mois.
Retrouvez-les sur Univadis pour faire le point sur ces différents sujets (nécessite inscription gratuite).

all_blue_box_border_top_left.gifall_spacer.gifall_blue_box_border_top_right.gif
Cas cliniques :

Douleurs abdominales récidivantes de l'enfant
Julie, une fille de 11 ans, se plaint à nouveau de douleurs abdominales.
Elle a fait plusieurs épisodes douloureux similaires au cours de l'année et les médecins qu'elle a consultés n'ont pu déterminer l'origine de ses douleurs

Un nodule thyroïdien
Mme A, 33 ans, vient vous consulter suite à la découverte de nodules thyroïdiens à la palpation cervicale lors d'un examen de médecine du travail.

Canal lombaire rétréci
M. L, 71ans, sans antécédent, se plaint depuis 5 ans de lombalgies mécaniques avec depuis 1 an une irradiation aux 2 membres inférieurs sur un trajet radiculaire L5 et S1.

Un pouls mal perçu
Un homme de 44 ans venant d'arriver dans la région pour des raisons professionnelles se présente pour la première fois en consultation chez son nouveau médecin traitant. Il ne se plaint de rien mais il vient pour un bilan général

Prise en charge des ménométrorragies
Une patiente consulte parce qu'elle a des règles qu'elle juge anormalement abondantes. Elle a 42 ans. Ses cycles varient en général entre 26 et 35 jours. Ses règles étaient habituellement d'abondance normale, mais leur abondance a progressivement augmenté depuis un an.

Ostéonécrose aseptique de hanche
Madame O est femme de ménage dans un collège. Elle a pour antécédent une cirrhose éthylique et des lombalgies communes chroniques pour lesquelles elle est en arrêt maladie depuis 18 mois.

Un doigt à ressaut
Une femme de 50 ans présentait depuis quelques semaines des douleurs au niveau de la face palmaire de l'articulation métacarpo-phalangienne du 3ème doigt de la main droite.

Coma chez un patient ayant un diabète
Mr DKA, agé de 43 ans, a un diabète de type 1 diagnostiqué à l'âge de 10 ans, traité par schéma d'insulinothérapie basal-bolus. A l'occasion d'une gastro-entérite virale le patient ayant une intolérance alimentaire a diminué de moitié sa dose habituelle d'insuline.

Mouvements anormaux involontaires
Mme I.T., 50 ans, consulte suite à l'apparition progressive sur deux ans de troubles cognitifs et de mouvements anormaux involontaires : il s'agit de mouvements spontanés, excessifs, irréguliers, abrupts, imprévisibles.

Une dyspnée au moindre effort chez une jeune femme
Une femme de trente cinq ans (tabagisme négligeable, pas d'antécédent notable, profession chauffeur de poids lourds, nageuse de compétition amateur).

univadis.fr
univadis® est une marque déposée de Merck Sharp & Dohme Corp. Filiale de Merck&co., Inc., Whitehouse Station, New Jersey, USA.
Copyright © 1999-2012 Merck & Co.,Inc. Tous droits réservés.

Les cas d'images les plus appréciés sur univadis.fr

Le Best of des Cas d'images

Nous avons rassemblé les cas d'images les plus appréciés de 2012. Retrouvez-les sur Univadis (nécessite inscription gratuite).

all_blue_box_border_top_left.gifall_spacer.gifall_blue_box_border_top_right.gif
Cas d'images :
cdi_20120111.jpg

Quel est votre diagnostic devant ce traumatisme du doigt ?
Un homme de 41 ans consulte pour une douleur de l'annulaire suite à une agression survenue il y a 48 heures...

cdi_20120613.jpg

Quel diagnostic pour cette tuméfaction pulpaire ?
Une femme de 26 ans sans antécédent, consulte pour une douleur du médius droit, pulsatile chez une patiente secrétaire droitière...

cdi_20120404.jpg

Quelle est votre attitude devant cette tuméfaction ?
Un homme de 28 ans suivi pour diabète insulinodépendant consulte pour une tuméfaction de la face présente depuis...

cdi_20110928.jpg

Qu'évoquez-vous devant ces douleurs de pieds pendant les soldes ?
Une femme de 48 ans, consulte pour une douleur des deux pieds à la face interne, avec une sensation de brûlure, de cuisson et de prurit...

cdi_20120314.jpg

Quel diagnostic évoquez-vous devant ce traumatisme de l'épaule ?
Un homme de 26 ans consulte pour un traumatisme de l'épaule droite suite à une chute de vélo latéralement...

cdi_20120509.jpg

Quel est votre diagnostic devant l'aspect de ce thorax ?
Un homme de 24 ans consulte pour une dyspnée sans fièvre...

cdi_20120425.jpg

Quelle est votre attitude devant cette lésion de la face ?
Un patient 47 ans consulte pour une éruption en regard de la mandibule évoluant depuis 5 jours. Ce patient est suivi...

cdi_20120606.jpg

Quels renseignement pouvez-vous retirer de cette radiographie de cheville : diagnostic ?
Un homme de 30 ans, consulte pour une douleur de la cheville droite suite à un traumatisme au football la veille. Le patient est alcoolisé et il vous est difficile d'obtenir plus...

cdi_20120201.jpg

Quelle prise en charge pour cet œdème facial ?
Un homme de 29 ans, consulte pour un œdème de la face, non prurigineux. Ce patient ne présente ni fièvre ni dyspnée...

univadis.fr
univadis® est une marque déposée de Merck Sharp & Dohme Corp. Filiale de Merck&co., Inc., Whitehouse Station, New Jersey, USA.
Copyright © 1999-2012 Merck & Co.,Inc. Tous droits réservés.

M

Modéles de correspondance

Voici quelques lettres de correspondance types pour votre pratique, proposées par Univadis


Lettre de correspondance avec les confrères - Le médecin traitant / Lettre du spécialiste au médecin traitant du patient
Vous êtes sollicité(e) par un confrère afin de donner votre avis sur un patient qu'il suit...
 
Lettre de correspondance avec les patients - Le refus de soins du patient / Attestation de refus de soins du patient
Vous pouvez être amené(e) à constater que votre patient(e) ne suit pas correctement son traitement, voire ne le prend plus volontairement, ou n'a pas fait réaliser l'acte à visée diagnostique que vous lui aviez prescrit...
 
Lettre de correspondance avec les patients - Accès au dossier médical du patient mineur / Lettre de refus de communication du dossier médical d'un patient mineur aux parents qui en font la demande
Vous recevez un courrier émanant des parents de votre patient mineur, souhaitant accéder au dossier médical de ce dernier. Devez-vous accéder directement à leur demande ?...
 
Lettre de correspondance avec les patients - Accès au dossier médical du patient / Lettre conseillant au patient de se faire accompagner par un tiers lors de la consultation de son dossier médical
Vous recevez un courrier émanant de votre patient sollicitant l'accès à son dossier médical. Toutefois, en parcourant ce dossier...
 
Information du Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins / Lettre informant le Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins de difficultés rencontrées avec un patient
Vous pouvez être amené(e) à rencontrer des difficultés avec un patient dans le cadre de sa prise en charge. Il peut alors être utile de le signaler au Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins...
 
Information du patient / Lettre informant le patient de l'identification d'un risque nouveau post-soins
Lorsqu'un risque nouveau est découvert au cours ou à l'issue de la prise en charge du patient par vos soins, il vous appartient de l'en informer et de lui expliquer les conséquences...
 
Information du patient / Lettre informant le patient des risques encourus en cas de mauvaise observance du traitement
Vous pouvez être amené(e) à vous apercevoir, au décours d'un bilan biologique ou d'un examen complémentaire, que votre patient ne suit pas correctement le traitement que vous lui avez prescrit...
 
Accès au dossier médical du patient / Lettre informant le patient des tarifs de reproduction en cas de demande de copies et d'envoi d'éléments de son dossier médical
Vous avez reçu une lettre émanant de votre patient sollicitant l'accès à son dossier médical. Vous avez sélectionné les éléments du dossier dont il souhaite obtenir communication...
 
Information du patient / Lettre informant le patient de la possibilité de désigner une personne de confiance
La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé a créé le droit, pour tout patient, de désigner une personne de confiance...
 
Accès au dossier médical du patient / Refus de communication à l'ayant droit d'un patient décédé d'éléments du dossier médical du défunt
Vous pouvez être amené(e) à recevoir, de la part d'une personne se présentant comme ayant droit d'un de vos patients décédé, une demande d'accès au dossier médical de ce dernier...
 
Accès au dossier médical du patient / Attestation de consultation et/ou de remise de copies du dossier médical ou de certains de ses éléments au patient
Votre patient a sollicité l'accès à son dossier médical. Vous allez le recevoir à votre cabinet afin qu'il prenne connaissance de son dossier, ou lui adresser une copie des éléments souhaités...
 
Accès au dossier médical du patient / Lettre de réponse à une demande imprécise du patient souhaitant accéder à son dossier médical
Vous recevez une lettre émanant de votre patient sollicitant l'accès à son dossier médical, mais qui ne précise ni les éléments souhaités, ni le mode de consultation choisi...
 
Information du patient / Lettre de relance du patient qui a fait réaliser l'examen prescrit, mais qui ne revient pas consulter spontanément son médecin
La responsabilité du médecin peut être engagée s'il ne recontacte pas son patient à qui il a prescrit un examen complémentaire et qui ne revient pas spontanément consulter...
P

Pathologie des ongles

(source : univadis.fr)

par le Dr Corinne Jouanique
Hôpital Saint-Louis - Paris

Rappels anatomiques et vitesse de croissance

La tablette unguéale est encadrée de chaque côté par les replis latéraux et au niveau proximal par le repli sus-unguéal qui se termine en avant par la cuticule. La cuticule adhère à la tablette et ferme ainsi le cul-de-sac unguéal qui contient la matrice unguéale. On distingue la matrice proximale et la matrice distale qui la prolonge vers l'avant et se termine par la lunule, seule partie visible de la matrice par transparence. La matrice distale se poursuit en avant par le lit unguéal qui se termine par l'hyponychium  où l'ongle se détache de son lit.

La vitesse de croissance unguéale sur les mains est de 0,1 mm/j (3 mm/mois) et deux fois plus lente sur les pieds.
Le remplacement d'un ongle de pouce nécessite 5 à 6 mois et celui d'un orteil de 12 à 18 mois.

Modifications de la forme générale de l'appareil unguéal


L'Hippocratisme digital est physiologique chez les sujets de peau noire. En cas d'atteinte de tous les ongles, il s'agit dans 80% des cas d'une affection hypoxique thoracique (BPCO, tumeurs thoraciques, malformations cardiaques...) et dans 5% des cas d'une affection digestive (cirrhose).

La Koïlonychie : la tablette unguéale est concave à la fois dans l'axe longitudinal et transversal et prend un aspect en cuillère. Elle a trois causes principales : les ongles fins quelle que soit leur origine (petits enfants), les causes professionnelles (contact avec les huiles et le ciment) et la carence martiale.

Modifications de la surface de l'ongle


Sillons transversaux (lignes de Beau)
Ils traduisent un arrêt transitoire de la synthèse de l'ongle par la matrice. L'atteinte polydactylique est en faveur d'un phénomène systémique (affection fébrile aiguë entraînant un sillon unique ou sillons transversaux étagés sur tous les ongles lors de chimiothérapies successives).
Des sillons transversaux multiples des pouces au niveau de la partie médiane de la tablette sont dus à un tic de refoulement des cuticules.
On aidera le patient à se défaire de ses habitudes en protégeant le repli sus-unguéal et la lunule par un pansement poreux.

Dépressions ponctuées
L'ongle a un aspect en dé à coudre. Ce signe est fréquent dans le psoriasis mais se voit aussi dans l'eczéma et la pelade.

Onychoschizie lamellaire
La forme distale se traduit par un dédoublement du bord libre de l'ongle, elle est le plus souvent d'origine exogène (immersions répétées, détergents, contacts avec les solvants, traumatismes de la tablette).
Le traitement repose sur les mesures de protection de l'ongle (limiter les lavages, port d'une double paire de  gants coton+latex, ongles coupés courts, hydratation).

Modifications des attaches sous-unguéales

Onycholyse
Elle correspond au décollement de la tablette de son lit dans sa partie distale et latérale.
Elle est asymptomatique. L'origine est le plus souvent locale (onychomycose et traumatismes).
Viennent ensuite les affections dermatologiques (psoriasis et tumeurs sous-unguéales à évoquer s'il existe une déformation de la tablette associée) et les médicaments (photo-onycholyse : cyclines, psoralènes, mains comme aux pieds).
Dans le psoriasis, l'onycholyse est à bord sinueux souligné par un liseré érythémateux.
Toute onycholyse suintante doit être biopsiée pour éliminer une maladie de Bowen.

Hyperkératose sous-unguéale. Pachyonychie
La pachyonychie est un épaississement du lit de l'ongle.
Le prélèvement mycologique est indispensable devant toute hyperkératose sous-unguéale.
La deuxième étiologie est le psoriasis mais il n'est pas rare que l'ongle psoriasique soit contaminé par un dermatophyte.
Aux pieds, l'origine traumatique est très fréquente.

Modifications des tissus péri-unguéaux

Paronychie aiguë (panaris, périonyxis aigu, tourniole)
elle est essentiellement bactérienne (le souvent staphylococcique, plus rarement streptococcique).
Une paronychie aiguë ne cédant pas sous antibiothérapie doit suggérer une infection à moisissures ou une origine herpétique (en particulier chez les dentistes, le personnel soignant et les immunodéprimés).
Le prélèvement bactériologique permet d'identifier le germe et de guider l'antibiothérapie.
En l'absence d'amélioration après 48 heures d'antibiothérapie per os, le traitement sera chirurgical.

Paronychie chronique
L'ongle est entouré par un paronychium boudiné et induré.
Elle est secondaire à toutes les conditions qui entraînent la disparition de la cuticule : immersions répétées (cause la plus fréquente avec contamination classique par le pyocyanique), manucurie, eczéma chronique, psoriasis, médicaments.
Le Candida albicans doit être considéré comme un contaminant secondaire et non plus comme à l'origine de la paronychie.
Le traitement repose sur l'utilisation de dermocorticoïdes puissants qui visent à réduire l'inflammation chronique associés au traitement du Candida.
La prévention impose le port de gants.

Modifications de la couleur de l'ongle


Leuconychie
elle désigne une coloration blanche de l'ongle.
La leuconychie ponctuée est d'origine post-traumatique ou due à une mycose superficielle ou à un psoriasis.
Chez l'enfant, les leuconychies ponctuées sont probablement post-traumatiques et non pas secondaires à une carence en calcium.  Les leuconychies transversales sont post-traumatiques (manucurie) ou se voient lors des intoxications aux métaux lourds ou après chimiothérapies.
Les leuconychies longitudinales se voient dans la maladie de Darier où elles alternent avec des bandes rouges souvent encochées à leur extrémité.
Le prélèvement mycologique est indispensable dans la forme ponctuée.

Mélanonychie
Il s'agit d'une coloration brun-noire de l'ongle sous la forme d'une bande noire verticale qui doit faire redouter le mélanome unguéal. Le caractère polydactylique est rassurant.
Les mélanonychies longitudinales sont physiologiques chez les sujets de peau noire, elles peuvent être secondaires à un lichen unguéal, à des traumatismes répétés (friction contre la chaussure), à une onychomycose, à certaines affections systémiques (VIH, maladie d'Addison...) ou à certains médicaments (hydroxyurée, cytotoxiques, cyclines...).

En cas de mélanonychie longitudinale unique chez un sujet de peau blanche, l'atteinte monodactylique, l'âge autour de la cinquantaine, l'atteinte du pouce, de l'index ou du gros orteil, l'élargissement rapide de la mélanonychie, les contours flous, le caractère hétérochrome, le débordement de la pigmentation sur le repli dorsal ou les replis latéraux (signe de Hutchinson), la destruction partielle de la tablette et un aspect inquiétant en dermoscopie sont suspects de mélanome et imposent la biopsie-exérèse.

Vidéo téléchargeable

À venir